Experiences de jeu - les doom like qui poutrent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Experiences de jeu - les doom like qui poutrent...

Message par Baal le Jeu 13 Juil 2006 - 22:39

Eh ouais, je suis un de ces fanatiques de la gachette virtuelle (au contraire du réel) où j'aime le bruit du headshot au petit matin, du rocket jump au crépuscule et du campeur tchouté au peupom sous la rosée de minuit.

Bref, ce topic est là pour faire partager vos découvertes en matière de doom like, genre de jeu controversé, jouissif, violent, technique, défoulant, célèbre, créateur d'ambiance, et moteur du jeu vidéo PC depuis Wolfeinstein.

Deux cas assez radicaux dans leur différence récemment pour moi : (les Chroniques de) Riddick : Escape from Butcher's Bay et Postal 2

Entrée de topic sur deux posts, à cause de la longueur.

Je commence par Riddick.

Chronicles Of Riddick : Escape From Butcher Bay Director's Cut (atchoum), dispo à 15€ sur PC en Best Seller Series Cool



Le jeu demande une sacrée config pour tourner à fonc de détails, mais il est tellement bien foutu que en 800x600 sans antialisasing et avec tous les effets activés il est magnifique et tourne très bien sur des configs "raisonnables" (aka qui font tourner Fable, HL² ou FarCry en 1024 et détails).

Le truc cool du doom like, c'est l'ambiance : malgré que Vin Diesel soit con et que Riddick soit largement moins bon que Pitch Black, le jeu lui, pour une licence (pas adaptation du film) est sacrément chouette. L'ambiance est le point de clé du jeu. On commence en arrivant sur la planète prison de Butcher Bay, sur le dock d'atterissage avec trois prisonniers et notre gardien.



Le jeu commence la, au milieu d'un pad de béton, devant la porte blindée d'entrée. Pas d'HUD : les points de vies apparaissent quand on se blesse, et pour savoir combien de balles on a, faut se fier au compter LCD des armes. C'est la première force de Riddick : on a vraiment l'impression de marcher et d'être une masse, et pas un mec qui glisse : en tournant la caméra, on voit nos pieds, les épaules de Riddick. Quand on s'accroupit, on voit nos bras pendre sur nos genoux. Exactement comme une vision dans le monde réel (où présentement je distingue mes mains écrivant sur le clavier :p).

Après quelques vannes gardien/prisonnier, on profite de son inattention pour le choper par derrière et lui briser la nuque. Les caméras s'affolent, les miniguns flinguent les trois prisonniers, ca part en couille, une trappe s'ouvre, je m'y réfugie. Début du jeu. Ca a duré 20 secondes.

Et à partir de là commence le jeu alterné entre phases tactiques/shoot et recherche : vous serez libre / prisonnier / libre / prisonnier, etc.



Quand vous êtes libre, vous progressez en tactique : on se planque dans les coins d'ombres, on s'accroupit pour passer en mode furtif, on évite les gardes : vous commencez avec une barre de vie supportant quelques tirs ou coups (4 ou 5 à tout péter) et si vous arrivez à buter un garde (pas facile, s'il vous voit il tire, et à chaque tir touché vous risquez d'être jeté à terre par l'impact, le temps de se relever et il recommence le salaud), vous ne pouvez pas prendre son arme, éléctrifiée et protégée par code ADN (que vous débloquerez ensuite dans le jeu). Autant dire que les premières heures de jeu sont super crispantes de stress car vous êtes faible et désarmé. Les phases sont donc longues, pleins d'observation des rondes (et ces connards réagissent au moindre bruit et balayent les coins d'ombre avec leurs lampes) des grosbills, et on est heureux quand on a réussi, car les checkpoints sont auto (saloperie de système de consoleux) et pas autosave F5 ou sauvegarde perso comme sur la plupart des jeux PC. La progression est très bien faite car le jeu évolue vraiment dans tous les sens : on va devant, on se planque dans un passage sur les cotés, on emprunte des souterrains ou des couloirs d'aérations, et on doit aussi penser à lever la tête pour s'accrocher à des cables ou des barres, et pouvoir ainsi progresser suspendu (avec des angles sympa genre vers le haut, montrant Riddick avancant en crabe suspendu à une barre et en dessous un garde qui fait sa ronde) à la Splinter Cell.



Les combats sont très bons à main nue : on cogne différement selon les directions des touches enfoncés, et on a vraiment l'impression d'une boxe corps à corps : le second tir sert à parer les coups en garde. Dès qu'on cogne, on sent la puissance du truc avec le bruit bien mat, le mec qui valse de la tete et surtout le sang qui part et la tonche qui s'abime : ouais, dans ce jeu, quand vous cognez, les tronches en face saignent en temps réel, d'ou le réalisme de la violence et des corps. C'est toujours fun une fois un ennemi à terre d'examiner son nez tuméfié et sa joue ouverte par vos poings, alors qu'il se vide de son sang Twisted Evil. Le must reste les combos qui permettent, une fois que vous êtes collé à votre ennemi, de lui retourner son arme contre le menton et de le forcer à appuyer sur la gachette Twisted Evil

Plus tard dans la prison, on a acès à des Shiv, espèces de couteaux fabriqués avec des trucs pointus, qui permettent de se battre à arme blanche, ou des poings américains.



Une fois une arme récupérée, ca équilibre la donne et on se venge, même si la localisation des tirs est trop approximative (un chargeur dans le buffet pour descendre un mec souvent). Les ennemis sont peu variés par souci de réalisme : souvent des gardes, quelques fois des armures mobiles (genre mecha miniature) et dans les tunnels des espèces d'humaines cannibales plus maigre qu'un juif sortant d'Auschwitz, des espèces de streumons des profondeur quoi, qui éclatent jouissivement en morceaux sous chaque tir de shotgun.

La deuxième phase, la recherche, se joue dans les moments ou vous êtes prisonnier : il va falloir discuter avec les prisonniers, trouver des trucs pour eux, faire des paris, cogner des mecs dans des matchs de rings avec thune, vous défendre contre un caïd qui vous choppe en embuscade dans votre cellule, etc etc. Les récompenses vont des Shiv à des infos, des cartes d'accès pour continuer le jeu, de la thune...

Les bonus à chercher son des paquets de clopes aux slogans assez droles qui déverrouillent des vidéos, des concept arts, des images de production... mouais, pour les plus acharnés.



Le jeu est très linéaire, mais l'ambiance fait qu'on continue par désir de réussir à s'échapper, d'enculer ses gardiens, et de connaitre le sort de Riddick. Les voix sont excellentes, les répliques très biens sous titrées niveau traduction.

Mais le gros poblème du jeu, c'est son bug le plus gros, cad la mauvaise compilation des subs fr qui fait que beaucoup de sous titres manquent à certaines scènes, ce qui fait qu'on a beaucoup de mal à suivre l'histoire. Et ca arrache les cheveux. Sinon, pas de manuel, c'est assez déconcertant, car le jeu veut vous initier directement aux touches durant la partie.

Bref, pas une tuerie de doomlike de la trempe de Prey ou FEAR, mais un très bon doomlike intelligent et très beau, à l'ambiance glauque et prenante Cool.

avatar
Baal
Expert en flood
Expert en flood

Masculin
Nombre de messages : 5773
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2005

http://walking-over-clouds.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Experiences de jeu - les doom like qui poutrent...

Message par Baal le Jeu 13 Juil 2006 - 22:47

Puis vient un autre doom like, plus vieux, moins balèze, mais tout aussi marquant..

Aujourd'hui, jouissance débile et digne de South Park meets Duke Nukem : j'ai téléchargé le bien nommé Postal 2 (la version "retapée" : P2 Share The Pain)

To go postal en anglais, signifie faire un carnage (ex : Columbine School...), le terme venant des pétages de plombs de postiers US sous la pression de leur taff, qui firent des massacres dans les 70's.

Ca tombe bien, c'est exactement ce que le jeu propose :



Postal 2 est la suite de Postal, un premier jeu de la même équipe, RWS (Running with Scissors Mr. Green), qui était lui en 3D iso à la RPG, et qui proposait aussi de l'immoralité mais dans un univers bien glauque.



Ici, on change un peu : le jeu est un FPS et l'ambiance privilégie l'humour noir et trash.

Vous êtes le Postal Dude, un mec habillé comme dans Matrix (un genre de vieux métaleux cuiré de partout :p) qui vit dans sa vieille caravane pourrie avec sa femme (une pétasse) et son cleb (un gros molosse con comme sa gueule et qui bave).

J'avoue, le mec en cuir à lunettes qui vit dans un bled miteux de l'arizona et dans une caravane, c'est douteux. Mais bon, ça pourrait rester un jeu sérieux : le but de base est de prendre le contrôle de Postal Dude durant une semaine, ou chaque jour il effectue ses missions débiles (aller chercher du lait, déposer un chèque, etc...).

Sauf que évidemment, ça vire au grand porte nawak.

En fait, le jeu est un GTA-like en FPS, sans les bagnoles. On se ballade dans la ville (divisées en quartiers, fuck les temps de téléchargement, qui se débloquent au fur et à mesure de l'avancée même si une grosse partie est dispo dès le début).

Et c'est là que le jeu est énorme : le plaisir du jeu est évidement de péter une durite.

Début du jeu, le postal dude sort, son chien lui pisse sur les groles, il le shoote. Hop, on prend le controle. Oh, une pelle. Allez hope, je prends. Fouillant sa maison, je trouve une pipe à crack. En la fumant, je gagne de la vie, mais je deviens accro, et il me faudra en fumer régulièrement sous peine de perdre quelques points de vie lors des descentes de trip. Je ramasse un journal, je continue, mon voisin gueule comme un porc car j'suis rentré chez lui sans frapper, hop, un coup de pelle dans la gueule du tocard, il gémit, hop deux coups, au troisième, j'entends sprotch et sa tête s'envole.



Le corps tombe, sa femme gémit et se met à genoux, elle implore de pas la tuer. Je déboutonne ma braguette, lui pisse sur la gueule et elle vomit écoeurée. Je chope un bidon d'essence qui trainait dans un coin, l'asperge, craque une allumette et l'immole vivant. Puis je sors faire un foot avec la tête du voisin. Manque de pot, je cogne avec mon pied dans un passant, il se retourne et cherche les noises. Je sors mon peupom, je lui éclate la tête. Un flic passe, il recevra pour sa part un ciseau aiguisé dans la gorge et mourra en crachant son sang.

Voila, Postal, c'est ça.




Le jeu n'a franchement aucun scénario, son seul intérêt est de massacrer des ploucs avec une floppée d'armes plus ou moins saugrenues (ça va du peupom, de la machette boomerang, du sniper et du bazooka à la pelle, la tête de vache morte radioactive, le katana, le baril de zklon B, la masse, la fourche, la faux ou le jerrycan voire le mini nuke portable, avec les mods, le choix est vaste, on a même la Sainte Grenade de Worms Mr. Green !) et dans un rôle de mec complètement timbré qui fait un commentaire et se marre à chaque mort (you didn't expecting to die today, surprise !), pisse sur les gens, fout des coups de latte, fume du crack et de la mariejeanne pour gagner de la santé, ou utilise des chats comme silencieux (véridique, à fixer sur le M4 et le peupom par le trou du cul, au bout de quelques rafales, le chat s'envole au loin, à se tordre de rire ^^). Le sang gicle, les membres se tranchent, les tripes tombent par terre, ça vomit et ça se pisse dessus, les têtes volent, ça hurle de peur, on peut shooter les corps (ils sont constitués sur le modèle "poupée de chiffon" une fois morts, ça s'adapte bien aux angles et reliefs, un plus du jeu) ou faire un foot avec son chien en utilisant la tête d'un macchabé comme balle (véridique !), planer en fumant de la bouffe pour chat et passer ainsi en bullet time, , bref ça part dans le grand n'importe quoi.



L'humour noir et le troisième degré sont de mise : on se bat contre des talibans clonés d'Oussama, des indiens fanatiques tenant des boutiques de bouffe, des flics trop cons qui vivent de donuts, de mc do et de café, etc... Les affiches sont parodiques et trash, dans la première mission, on va chercher un chèque chez nos employés RWS (ouais, dans le jeu, le postal dude est "un héros de jeu vidéo qui bosse chez ceux qui ont créé son aventure" ^^ et des manifestants anti jeux vidéos (pastiche des pressions des assos de parents "biens sur leurs formes") qui crient devant le batiment le prennent d'assaut à coups de M16, on se retrouve à tchouter du puritain dans les couloir d'un développeur de jeux Twisted Evil .

Evidemment, le jeu dispose un averto au début (public mature, c'est un jeu, merci de pas faire ça dans la réalité), le contenu destiné uniquement à se défouler ayant censuré le jeu dans divers pays, dont la France (quoique certains l'ont trouvé dans des score games ou des fnacs parisiennes)... N'espérez donc pas le trouver à carrouf, achetez le en ligne, ou chopper le en warez, il est dispo partout.



Graphiquement, ça tape dans le moteur de Unreal je sais pas combien, c'est joli sans plus, déja vieux (trois ans), mais les effets (feu, explosion..) sont sympa. La réso monte jusqu'à 1024, et ça suce pas trop (sauf quand on fout le nombre de cadavres à 200 et le nombre de gens à 50 par rue avec le clipping repoussé au max, ça rame dans les grands espaces). Les persos ont des têtes bien débiles, et le style montre bien que le jeu tape pas dans le réalisme, avec des persos assez farfelus (nain noir, pouffiasse goth...) et des couleurs quelques fois un peu accentuées (le vomi orange, le sang presque ketchup, l'atmosphère assez Duke Nukem...)



Niveau gameplay, c'est marrant, ça peut cependant saouler au bout de deux heures (ça dépend combien de temps vous aimerez passer à jouer au boucher), mais le mieux est comme pour GTA une partie quand on a envie de se défouler, c'est radical. Les actions se limitent à cogner, tirer, pisser, sauter, strafer, s'accroupir... on peut shooter du décor (ordis, chaises..) mais pas vraiment d'interraction de ce coté là, dommage. De même, l'IA est débile (court vers vous en se faisant tuer, rate jamais avec une arme de poing, se cache pas..), les armes se rechargent pas, y'a pas de localisation de dégats (deux coups de peupom à bout portant pour tuer un flic, euh...), mais comme dit plus haut, l'intérêt du jeu n'est pas là, si vous cherchez un doomlike réaliste et soigné, passez votre chemin.



Niveau son, ça casse pas des briques, la zik étant vite oubliée, et les bruitages restants correct, sans rien de transcendant, si ce n'est l'excellente voix du postal dude et son humour de psychopathe. Mr. Green

Après, durée de vie, ça se finit vite (un time attack débloquant des cheats prouve qu'en speedant on peut le finir en 2-3h, mais en jouant normalement, comptez, quoi, une quinzaine d'heures, rajoutez en 5 à 10 de massacre occasionnel), mais le plaisir demeure à chaque boot du jeu, de se balader et de cogner un passant à la batte cloutée jusqu'à lui arracher la tête. Mr. Green



Le jeu de base est Postal 2. Si vous voulez vous le procurer, pour profiter au max de toutes les possibilités (démembrement, armes de malades, missions en plus..), plusieurs trucs à se procurer :

1) Postal 2 Share The Pain (version rééditée avec nouveau niveau, corrections et un mode multi...)

2) l'extension "Apocalypse Weekend" qui rajoute à la semaine de base du jeu le samedi et le dimanche (le jeu de base se fixe sur le lundi au vendredi), donc quelques heures de jeux en plus, des maps, des armes..

3) Le patch correctif (quelques ko seulement, juste que dans AW, un bug enlevait la commande de pisse)

4) Le mod énormissime "Apocalypse Weekend 7 days" (AW7 plus courrament) qui est un ajout modifiant le jeu et son addon et ajoutant une pléthore d'armes, de PNJ, d'effets, et permettant de s'enfiler les 7 jours à la suite en une fois.



Postal 2 est crade, Postal 2 est immoral, Postal 2 est scandaleux, Postal 2 est dégradant, Postal 2 est gore.

Mais Postal 2 est jouissif, du moins par petites parties tranquilles, on se marre devant l'humour trash du jeu, héritage de Duke Nukem (une source d'inspiration) et du slasher movie. Il est politiquement incorrect, et c'est ce pourquoi il est chouette. A coté, GTA c'est de la fiente de homard anorexique. Cool

A acheter je sais pas, mais à télécharger, si vous voulez vous marrer sur un doom like débile et trash, foncez Wink.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Postal_2
avatar
Baal
Expert en flood
Expert en flood

Masculin
Nombre de messages : 5773
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2005

http://walking-over-clouds.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Experiences de jeu - les doom like qui poutrent...

Message par GTvision le Jeu 13 Juil 2006 - 22:59

Pour ma part, en matiére de FPS, je suis fan de Far cry... ah ces hurlements de douleur sur fond de soleil couchant près d'une mer paradisiaque...

En fait vous vous êtes un ex commando qui s'es reconverti dans le taxi par bateau... jusqu'au jour où vous vous faites dégommer votre bateau à coup de roquettes en passant près d'une île. Echoué là, vous vous rendez compte qu'une bande de mercennaires ont pris possession de l'île, et qu'ils y font des trucs pas catholiques... des graphismes bluffant, qui demandent effectivement une grosse config (pourtant étrangement à résolution égale j'ai plus d'images/seconde à far cry que gta... allez comprendre), mais pour des heures de plaisir.
Un sentiment d'oppression permanent (je peux vous dire que ça vous fout les boules lorsque vous vous retrouvez dans le noir car votre lampe n'a plus de piles au milieu d'une jungle touffue, et que vous commencez à entendre des grognements un peu partout), d'un scénarion riche en rebondissement, de purs moments où on peut se défouler (aaah ça fait plaisir de canarder au lance-grenades...), c'est assurément un jeu à posséder!



Tant que çe sont des humains, ça va...



Mais quand vous commençez à rencontrer ces charmants bestioles, vous vous sentez moins à l'aise


Et à ce stade là, rien ne va plus!
avatar
GTvision
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 10776
Age : 28
ID Playstation Network : GTvision
ID Xbox Live : GTvision
Date d'inscription : 23/12/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Experiences de jeu - les doom like qui poutrent...

Message par joe la joue trouée le Mer 20 Sep 2006 - 19:08

aaaaaaaaahhhhh, postaaaal s2 !

magnifique résumé baal Good !

faut que je retrouve les screen shot que j'avais fait avec le chat Wub !
avatar
joe la joue trouée
Docteur es-jeux
Docteur es-jeux

Masculin
Nombre de messages : 1225
Age : 31
Date d'inscription : 12/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Experiences de jeu - les doom like qui poutrent...

Message par Baal le Dim 1 Oct 2006 - 18:33

Quel jeu tudieu, je viens de finir. Chiant au bout de trois heures, mais une partie en rentrant, raaaaaah quel pied Cool
avatar
Baal
Expert en flood
Expert en flood

Masculin
Nombre de messages : 5773
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2005

http://walking-over-clouds.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Experiences de jeu - les doom like qui poutrent...

Message par joe la joue trouée le Mar 3 Avr 2007 - 4:05

ça y'es baal... je viens de le faire.

après plusieurs échec de connexion... j'ai réussi... à télécharger la demo...





de FEAR









t'avais raison baal Confused !

ce jeu déchire...

ce jeu est super space...

j'en suis tout retourné...

je ne sais que dire...

je veux ce jeu...


avatar
joe la joue trouée
Docteur es-jeux
Docteur es-jeux

Masculin
Nombre de messages : 1225
Age : 31
Date d'inscription : 12/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Experiences de jeu - les doom like qui poutrent...

Message par Baal le Mar 3 Avr 2007 - 10:40

Ah, ce moment où en te retournant t'as la gamine qui apparait soudainement \o/

Et le design, et le bullet time, et les combats, et les décors explosables \o/

Le jeu est passé en gamme réduite, à 15€, avec son addon Extraction Point à prix moindre également, c'est un très bon combo, car il est néanmoins un chouilla court, donc mieux vaut le prendre maintenant effectivement que à sa sortie plein tarif.
avatar
Baal
Expert en flood
Expert en flood

Masculin
Nombre de messages : 5773
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2005

http://walking-over-clouds.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Experiences de jeu - les doom like qui poutrent...

Message par Neimad le Mar 3 Avr 2007 - 10:48

Salut tout le monde !

Postale c'est vraiment kiffant ce jeu pour ce défouler j'avais deja jouer au 1 malgrés les graphismes il y a moyen de bien rigoler !

Sinon en ce moment j'ai vu que les créateurs de FEAR ont sortit une version gratuites complètes composé de 19 cartes, 10 modes de jeux et 12 armes. Il se nomme FEAR Combat il l'est disponible gratuit (c'est pas illégaux faite une recherche) mais c'est juste pour jouer en multijoueur. Pour la clé CD il suffit juste de s'inscrire sur leur site et il vous l'envoye par e-mail. Voila je les téléchargé il fait 1.80 Go et je vais voir ce qu'il vaut.
avatar
Neimad
Gameur
Gameur

Masculin
Nombre de messages : 620
Age : 26
Date d'inscription : 01/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Experiences de jeu - les doom like qui poutrent...

Message par joe la joue trouée le Mar 3 Avr 2007 - 15:18

hallucinantes ces hallucination.

c'est trop bien fait, ça prend aux trippe, ça fait longtemps que j'ai pas vu un jeu qui prenait aux trippes comme ça.

le problème c'est que j'ai pas de pc assez puissant pour ça. donc j'espère qu'il est ausssi bien sur 360 que sur ordi.


pour postal, je viens de découvrir que y'aurais peut-être un postal3 en preparation. yabon s2 .



edit: apperement, il est mieux sur 360 because missions en plus, armes en plus et mode de jeu en plus, et graphismes pareil. donc go! (enfin dès que j'ai de la thune quoi :/...)
avatar
joe la joue trouée
Docteur es-jeux
Docteur es-jeux

Masculin
Nombre de messages : 1225
Age : 31
Date d'inscription : 12/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Experiences de jeu - les doom like qui poutrent...

Message par Baal le Mar 3 Avr 2007 - 17:14

Nan, pareil, les trucs en plus, c'est juste ce qui est tiré de l'addon Extraction Point.

Sinon sur PC, le seul avantage est qu'on peut le modder, et le combo clavier souris, car les manettes pour les FPS cay le mal absolu.

Sinon, Postal 3 est en freezing total, car aucun éditeur ne veut s'engager pour sortir le jeu et Running With Scissors se voit surveillé de près par le CSA amerloque et les OG catholiques.
avatar
Baal
Expert en flood
Expert en flood

Masculin
Nombre de messages : 5773
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2005

http://walking-over-clouds.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Experiences de jeu - les doom like qui poutrent...

Message par joe la joue trouée le Mar 3 Avr 2007 - 17:27

Sinon, Postal 3 est en freezing total, car aucun éditeur ne veut s'engager pour sortir le jeu et Running With Scissors se voit surveillé de près par le CSA amerloque et les OG catholiques.

tu m'étonne ^^!


pour la manette dans les fps, figure toi que je commence presque à jouer mieux avec un pad qu'avec une souris.
avatar
joe la joue trouée
Docteur es-jeux
Docteur es-jeux

Masculin
Nombre de messages : 1225
Age : 31
Date d'inscription : 12/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Experiences de jeu - les doom like qui poutrent...

Message par Baal le Mar 3 Avr 2007 - 22:24

Après avoir trouvé un moyen de franchir les barrières légales qui lui obstruaient le passage vers de nombreux pays (les vendre online sur leurs site), Running With Scissors confirme le développement d'un troisième volet de Postal prévu sur PC mais également sur Xbox 360. Une annonce qui pose tout un tas de questions philosophiques, à commencer par celle-ci : dans combien de pays le jeu sera-t-il banni cette fois ? A moins que l'éditeur n'ait décidé d'édulcorer un tantinet son attirance pour l'obscénité.
Jusque-là, Postal 3 avait été confirmé à demi-mot par un Running With Scissors engoncé jusqu'au cou dans des problèmes de censures et autres interdictions de diffusion. Il manquait en réalité un éditeur. Le problème est désormais résolu puisque Vince Desi, première tête du studio polémique, a confirmé qu'Akella, l'éditeur Russe dont on entend souvent le nom sans voir les jeux, a accepté de prendre le risque. On connaît aussi pas mal d'autres détails, avec d'abord l'utilisation du moteur Source pour le rendu, une date de sortie fixée vaguement vers mi 2008 et la confirmation que ça se passera sur PC et 360. D'autre part, c'est assez fou, il semblerait bien que l'on s'avance vers une véritable franchise Postal avec la sortie d'un CD musical rempli de morceaux "inspirés" (dixit le communiqué) par la série, ainsi qu'une compilation des deux premiers titres et pas mal de bonus en supplément. Rappelons que Uwe Boll est aussi sur le coup pour une adaptation cinématographique. Tout ça va très probablement se terminer par l'invasion des hordes barbares de l'enfer, ou par une tripotée de procès.

Depuis, plus d'infos depuis octobre dernier.

Prévu sur PC et Xbox 360 (donc en Europe, prévoyez PC en warez, et brossez vous le cul pour la version Xboite)
avatar
Baal
Expert en flood
Expert en flood

Masculin
Nombre de messages : 5773
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2005

http://walking-over-clouds.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Experiences de jeu - les doom like qui poutrent...

Message par Baal le Dim 19 Oct 2008 - 19:18

HL² : http://san-andreas-gta.forumactif.com/discussion-jeux-videos-f6/half-life-2-episode-one-t4135-10.htm#127421

Doom 3 depuis une semaine : c'est assez jouissif de trouille quand on y joue casque sur les oreilles et lumières tamisées. Certes, certaines ficelles sont grosses (le coup du "je passe y'a personne, mais dès que je suis passé, grognement et je me retourne, surprise un zombie") et c'est du grosbillisme primaire (j'avance, je fragge, et RAF d'une quelconque touche action/tir secondaire ou équipement, car chez ID software, on est pas des pédés de la gachette) mais c'est extra coté ambiance, et j'aime bien le système des PDA qui comme dans Resident Evil ou autres nous en apprennent plus sur l'histoire. Bien sur, le scénar n'a pas évolué d'un iota, mais c'est un peu comme jouer à une version réactualisée 3D de Doom, et c'est déja bien. Par contre, il ne révolutionne pas le FPS, loin de là.

M'enfin, fragger du gros streum sanglants sans états d'ames, c'est toujours bénéfique pour se défouler le karma, bwahahah.

Par contre, le système lampe/arme incompatibles, c'est le plus gros foutage de gueule de toute l'histoire du FPS, je comprends l'allusion des fans au rouleau de scotch (merci le duct tape patch d'ailleurs).

Et le gros défaut du jeu, c'est la config de brute qu'il faut pour le faire tourner, je suis obligé de jouer en low res (640x480 -__-) pour bénéficier d'une fluidité sans lag et tous les détails à fond, ça rend un aspect général joli mais grossier parfois (surtout les textures malgré le bumpmapping), alors que Riddick sorti un an après avec le même moteur est vachement plus léger à faire tourner (sur la même config je le fais tourner en 800x600 full details avec anistrope x4 ou 8 )..

Un autre petit truc dommage cela dit, c'est le manque de variété des armes et d'interraction avec le décor d'après ce que j'ai lu et vu. Ca aurait été sympa de pouvoir exploser des murs ou des portes, utiliser des tourelles et avoir des trucs changeant un peu du classique shotgun et plasma rifle (jouissifs mais éculés).

D'ailleurs je l'ai continué ce soir, faute de pouvoir finir HL² et c'est toujours aussi badtripant et mis en scène efficacement pour
foutre les boules, mais quelques défauts demeurent flagrants quand même
au fil du jeu :

-d'abord évidemment ça lasse très vite, j'avance, je flingue, j'avance,
je flingue, au bout d'un moment, c'est très répétitif. Jouer une partie
de Doom en rentrant ok, y passer la nuit, bof.
-les armes ont l'air d'être en plastique tellement les monstres sont
balèzes (2 coups de peupom en close combat pour tuer un simple zombie
marine, ouais bon..) et leur bruit/tir n'est pas très comment dire..
convaincant. Pour du Doom quand même, l'icone du FPS, le summum du
grosbillisme.
-le personnage se traine méchamment, on garde la touche courir enfoncée et on peste quand la barre de stamina est vide.
-au bout d'un moment, on s'habitue quand même aux schémas d'apparitions
des streums et aux types de streumons, et la flippe redescend, faut
alors attentre le prochain nouvel ennemi pour recommencer à angoisser
un peu.

Enfin, chuis pas très loin, dans les labos Alpha, mais c'est les trucs qui m'ont fait tiquer jusque là.
avatar
Baal
Expert en flood
Expert en flood

Masculin
Nombre de messages : 5773
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2005

http://walking-over-clouds.deviantart.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Experiences de jeu - les doom like qui poutrent...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum